La chute du facteur

ou le facteur de chute expliqué

Tout amoureux de sa belle, le facteur escalade la façade de son château pour aller lui demander si elle a lu le sms (texto) qu’il vient de lui envoyer.

La chambre de la princesse est au 2ème étage.

the facteur

Soudain, alors que le facteur est en vue de la fenêtre tant convoitée, son pied zippe et il ne peut se retenir: sa chute est verticale mais brève. Il est retenu à 4 cm du sol par le câble de  son ipod, coincé dans une petite fissure du mur.

(Le coinceur à nœuds aurait été inventé suite à cette aventure)

La hauteur de la chute est de 6 mètres.

La longueur de la corde est de 3 mètres. Ici, le facteur a une rallonge à son câble d’ipod car il apprécie de pouvoir écouter Elvis sans devoir se déconnecter quand l’appareil se charge, branché à son e-bike.

La leçon :

Un facteur de chute de 2 est très violent. Le matériel en bon état supporte ce choc, le corps pas forcément.

C’est le maximum en escalade. Il peut se produire dans une voie de plusieurs longueur, à partir du premier relais: le grimpeur de tête n’a pas encore clippé le premier point et chute. Il chute donc du double de la longueur de sa corde et tombe en dessous du relais.

Dès que le grimpeur a clippé le premier point, le facteur diminue et donc la force de choc diminue également.

Il est donc conseillé de mettre une dégaine dans le point du haut du relais si le prochain point est éloigné.