Faisons une croix sur le sommet plutôt qu’au cimetière.

Dans son livre “les décisions absurdes II”, Christian Morel a synthétisé les facteurs de risques en analysant avec un oeil frais les milieux où la fiabilité est vitale (marine nucléaire, aviation, médecine, avalanches,…).

LIO_3361

Cet ouvrage m’a bien éclairé et je pense qu’on peut en tirer b

eaucoup de leçons pour la gestion des risques en montagne.

Les principaux facteurs de risques:

Chaque facteur est détaillé dans un billet séparé.

La hiérarchie rigide viendra plus tard, ce n’est pas le plus grave en montagne, sauf entre militaires…

En conclusion générale, je reprends un phrase du livre:

La fiabilité implique de crier au loup plus souvent et d’en accepter le coût.

–> renonçons parfois à un sommet ou à une course pour pouvoir en faire plein d’autres ensuite!

Lionel

Bookmark the permalink.

Comments are closed.