Slackline: pas d’ (s)alu !

Même si on est très pressé de montrer à ses nouveaux amis qu’on arrive à tenir debout sur une sangle tendue plus de deux secondes, il vaut la peine de prendre le temps d’installer sa slackline correctement.

j'aimerais bien faire la même chose quand je serai plus fort...

Julien Desforges en highline au festival du cirque de Montréal
[photo Lionel Kiener]

Le titre veut simplement dire que les mousquetons en aluminium ne doivent jamais être utilisés pour tenir la sangle!

Pourquoi?

A chaque pas, saut, balancement et chute sur la slackline, cette dernière tire sur les ancrages avec des forces non négligeables, jusqu’à plusieurs tonnes.

Or, l’aluminium et ses alliages supportent beaucoup plus mal que l’acier les charges alternées. Ce qui veut dire que la variation de traction de la sangle fatigue très vite l’aluminium qui risque alors de casser! Et souvent sans prévenir: il se déforme peu avant de casser net.

Bien sûr il existe pleins de kits slackline maintenant, mais on est parfois tentés de bricoler avec le matériel classique d’escalade, c’est à dire avec des mousquetons en aluminium… Prudence!

Pour les adeptes de la highline, vous trouverez tous les choses à savoir ici:

http://slack.fr/highline/securite/

 

Gardons l’équilibre, ][ __________________i______________________ ][

Lionel